Connecte-toi avec nous

Société

La préfecture des Landes soutient les associations œuvrant contre la précarité alimentaire

Published

on

Image d’illustration

La 2ème vague de l’épidémie de Covid-19, comme la 1ère, touche tout particulièrement les
personnes les plus précaires. Pour les soutenir, les associations sont à leurs côtés. Ces associations sont, elles aussi, soutenues par les services de l’Etat.

L’action des pouvoirs publics et de l’État en particulier, comme en mars dernier, doit avoir pour effet « de protéger et de veiller à ce que les conditions de vie des personnes précaires ne se dégradent pas davantage » indique la préfecture des Landes. Afin de lutter contre la précarité dans ce contexte particulier, l’État a donc mis en place depuis le printemps 2020, un plan d’urgence de l’aide alimentaire. Concrètement, le déploiement de ce plan dans le département des Landes a permis « d’augmenter de manière très significative le soutien aux associations œuvrant contre la précarité alimentaire » déclare la préfecture. Le montant annuel des subventions allouées dans ce cadre est ainsi passé de 54 000 € en 2019 à 303 000 € en 2020 rapporte la préfecture des Landes. Ces subventions ont été attribuées dans leur grande majorité aux 4 principales associations œuvrant dans les Landes, qui ont un rayonnement sur l’ensemble du département. Compte-tenu de son rôle central dans le dispositif départemental, la Banque alimentaire a bénéficié de 45 % de ces subventions, car elle a fournit des denrées alimentaires et produits d’hygiène à plus de 40 associations et CCAS/CIAS.

Les subventions ont également permis cette année l’achat, par la Banque alimentaire, d’un nouveau camion réfrigéré. Il permettra de poursuivre dans des conditions plus satisfaisantes son activité de « ramasse » quotidienne, essentielle pour la distribution de produits frais. Afin d’apporter une réponse cohérente aux enjeux de lutte contre la précarité, l’État articule son action en faveur de l’aide alimentaire avec celle du Conseil départemental, via notamment la contractualisation qu’il lui propose dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté. En complément du soutien financier qu’ils apportent à la Banque alimentaire, les services de l’État se sont mobilisés pour que l’association bénéficie de renforts en moyens humains. Des jeunes volontaires en service civique viendront ainsi gonfler les rangs de l’association pour sa collecte annuelle, qui aura lieu cette année du 27 au 29 novembre 2020.

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

49 − 48 =