Connecte-toi avec nous

Economie

Des manifestations pour dénoncer le manque de personnels ont eu lieu devant les tribunaux de Poitiers et de Niort

Published

on

Un an après, aucune avancée n’a été constaté par les professionnels du milieu (crédit image : PIXABAY)

Ce mardi 22 novembre, les magistrats ont manifesté devant les tribunaux de Niort et de Poitiers pour dénoncer le manque de personnels et les retards dans les procédures.

Au micro de France Bleu Poitou, une représentante poitevine de l’USM déclare : « Un an après notre mobilisation nationale, on attend toujours les recrutements ». Ce mardi 22 novembre, les magistrats ont manifesté devant les tribunaux de Niort et de Poitiers pour dénoncer un grand manque de personnels et un retard important dans les procédures.

Et, un an après une pétition ayant réunit la signature de 3 000 magistrats, les recrutements de magistrats sont toujours en attente.

Les magistrats se tuent à la tâche

« Les choses ont évolué sur le papier, mais dans les faits la situation est la même que l’an dernier, car nous attendons toujours de nouveaux juges dans le ressort de la Cour d’appel de Poitiers », détaille Fabienne Averty, représentante de l’Union Syndicale des Magistrats à cette Cour d’appel. « A la Cour d’appel de Poitiers, nous devrions être 192, et nous sommes actuellement 179 en effectif réel, calcule-t-elle. Mais surtout à horizon 2030, pour rendre une justice de qualité qui respect le droit international, nous devrions être 250 juges et 92 procureurs. Ce qui veut dire une hausse de 80% des effectifs ». 

Les risques sont importants et existent. La santé des magistrats face au manque de personnel est élevée.

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 69 = 72