Connecte-toi avec nous

Politique

Le Conseil départemental des Landes a voté les décisions modificatives

Published

on

Crédit : Département des Landes

Ce lundi 16 novembre se tenait la dernière session du Conseil départemental des Landes. Au programmes, de long échanges, principalement pour le soutient des entreprises et de la crise sanitaire.

La dernière session du Conseil départemental de l’année s’est déroulée hier, lundi 16 novembre, en visioconférence. « Nous en avons pris l’habitude« , indique le président Xavier Fortinon, dans son discours, avant d’évoquer les effets de la crise sanitaire dans les Landes. « Si la lutte contre la pandémie reste notre priorité, nous devons aussi atténuer les conséquences économiques et sociales » explique-t-il. Dans ce contexte de crise sanitaire, le premier plan d’urgence qui avait été activé en avril dernier, se chiffre aujourd’hui à 11 millions d’euros et au cours de cette session, des ajustements ont été votés. A noté la subvention de 100 000 euros qui a été attribuée à Initiative Landes, le réseau associatif de financement des créateurs d’entreprise. Lors de ce conseil départemental, il a également été décidé de voir une augmentation de la prime Covid pour les aides à domicile. Pour le Conseil départemental, « la revalorisation des métiers du grand âge est un axe fondamental« . En juillet, une prime Covid avait été octroyée aux aides à domicile (750 euros pour un temps plein, dégressive en fonction du temps de travail avec un plancher de 500 euros). Cette prime a donc été augmenté et elle s’élèvera à 1 000 euros pour un temps plein, toujours avec un plancher de 500 euros. Au total, ce sont près de 2 000 agents qui sont potentiellement concernés, pour un budget de 1 816 910 euros.

Dans la continuité de la santé, le département poursuit son plan « Bien vieillir dans les Landes ». L’une des décisions principales pour la suite de ce plan est « l’autorisation du recrutement de 60 équivalents temps plein supplémentaires en 2021 dans les Ehpad landais« . Le département explique également qu’un appel à projets est également lancé pour la création de 300 places en résidence autonomie, qui seront dédiées aux personnes âgées et handicapées de plus de 60 ans sur tout le territoire.

Soutenir les entreprises

Pour soutenir les entreprises et notamment la filière agricole, Dominique Degos a expliqué que « la filière gras a connu une forte baisse de production cette année« . Une forte baisse qui représenterait une baisse de chiffre d’affaires de 11,8 millions d’euros pour la filière landaise. Le Conseil départemental va donc accompagner une campagne de communication spécifique pour les fêtes de fin d’année pour ces produits. Une subvention de 17 500 euros a été attribuée à l’Association volailles fermières des Landes et une autre de 17 500 euros à l’Association pour la promotion et la défense des produits de canards fermiers à foie gras des Landes. Le département va également déployer une campagne « Achetez 100 % Landes », en donnant de la visibilité aux producteurs locaux en circuits courts. Cette campagne sera réalisée en partenariat avec le Comité départemental de tourisme et les Chambres consulaires pour les fêtes de fin d’année. Un site Internet sera mis en ligne afin de répertorier les bonnes adresses landaises.

5% de plus pour le SDIS

Au cours de cette sessions, la contribution pour le SDIS 40 a été évoqué. « Ce n’est pas très long comme délibération, mais c’est extrêmement lourd sur le plan financier« , a indiqué Gabriel Bellocq, conseiller départemental PS, en charge de cette délibération. Le montant de la contribution au Service Départemental d’Incendie et de Secours va donc augmenter de 5 %, soit 21 623 120 euros pour 2021. Une décision liée surtout au renforcement des effectifs.
Gabriel Bellocq, conseiller départemental et directeur du conseil de surveillance de l’hôpital de Dax, a aussi souhaité attirer l’attention sur une inquiétude partagée par l’ensemble du personnel de l’établissement de soins dacquois :  » À la suite de la proposition de loi de la députée de la majorité présidentielle, Stéphanie Rist, de créer une direction commune entre les hôpitaux d’un même département, une motion a été signée à l’unanimité par le conseil de surveillance de l’hôpital, intitulée « Le maintien d’une direction autonome » « . L’inquiétude est donc présent alors que l’actuel directeur, Jean-Pierre Cazenave, va prochainement changer d’affectation (ce qui est le cas tous les dix ans).  » Nous souhaitons vivement qu’il soit pourvu. Si nous passions « sous tutelle » montoise, nous pourrions craindre, par exemple, des déplacements de services. Si la tendance est à la fusion pour faire des économies, les conséquences toucheraient directement la population d’un vaste département qui a besoin de ses deux hôpitaux  » explique Gabriel Bellocq. Le président du Conseil départemental, Xavier Fortinon, a détaillé la position du Département, « Nous sommes pour la coopération, mais pas du tout pour une réalisation telle qu’évoquée.« 

Concernant la réalisation du nouvel itinéraire cyclable relient Mont-de-Marsan, Saint-Sever et Hagetmau, le budget est de 4 millions d’euros et la part du Département sera de 1,8 million d’euros. Décision votée, place, désormais au démarrage des travaux en 2021 et une finalisation prévue fin 2023.

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + = 11