Connecte-toi avec nous

Santé

Coronavirus : Le département des Landes passe en zone rouge !

Published

on

Coronavirus : Le département des Landes passe en zone rouge ! (DR)

La situation sanitaire s’est aggravée dans le département des Landes. Santé Publique France vient donc de classer le département en zone d’alerte (zone rouge).

« Le département sanitaire dans le département des Landes continue de se dégrader, chaque jour un peu plus ». Ce sont les propos de la préfète des Landes, Cécile Bigot-Dekeyser, à l’occasion d’une prise de parole ce vendredi 25 septembre. Une intervention venue alors que le passage du département des Landes en zone de circulation active du virus (zone rouge) est actée.

Une décision prise après l’observation de l’augmentation des cas de contamination sur tout le département. En effet, dans les Landes, le taux d’incidence était au 24/09 de 91,5 / 100 000 habitants (le seuil d’alerte est de 50 /100 000 habitants). Il était de 3,2 au 12 août, de 14,3 le 26 août, de 66,3 le 17 septembre de 76,7 le 21 septembre ce qui démontre une progression continue de l’épidémie sur le territoire. Le taux de positivité des tests suit la même courbe, et atteint aujourd’hui 6,3 % (1% au début du mois d’août). Ces deux indicateurs sont supérieurs à la moyenne régionale.

Dans le cadre du passage en zone rouge, plusieurs mesures ont été prises parmi lesquelles :

Organiser la réponse hospitalière
Des unités spécifiques de lits d’hospitalisation dédiées à la COVID 19 sont mises en place dans les
centres hospitaliers de Dax et Mont de Marsan et ce de façon graduée en fonction des besoins. À ce
jour 8 lits sont ouverts et le nombre de lits pourra être étendu à 36.
Les capacités d’accueil dans les services de réanimation sont renforcées : les 18 lits du département
pourront être complétés de 4 lits, voire de 8 en cas de nécessité.

Renforcer la stratégie de dépistage :
Cette stratégie de dépistage se décline en trois points : prioriser et faciliter les tests, augmenter les
capacités de dépistage et accélérer la délivrance des résultats.
La dégradation de la situation sanitaire nécessite de prioriser l’accès au test. Sont prioritaires :
• les personnes présentant des symptômes de la COVID-19, qui ont une prescription médicale
• les personnes identifiées comme cas contact et informées par l’assurance maladie.

L’accès aux tests sera facilité dans tout le département et notamment en zone rurale où les laboratoires
sont moins présents. 13 maisons de santé pluri-professionnelles sont en mesure de proposer des
dépistages pour les personnes symptomatiques disposant d’une prescription médicale.

Les EHPAD bénéficient d’un accès facilité au dépistage RT-PCR.
Plus de 40 EHPAD soit 70 % des établissements du département ont déjà signé un convention avec
des laboratoires d’analyses médicales. Les professionnels de santé sont formés et prêts à réaliser sur
place les tests pour les résidents et les personnels.

Les équipes de prélèvement amenées à intervenir dans des collectivités pour des dépistages lors de
suspicions de clusters seront consolidées avec notamment le recours à des infirmiers de l’Éducation
Nationale.

L’objectif est une prise de rendez-vous en 24 H et une délivrance des résultats des tests en 24 heures
pour les personnes prioritaires. Pour cela un partenariat avec le Laboratoire départemental des
Pyrénées et des Landes a été formalisé. Les laboratoires sont également accompagnés dans leur
montée en charge et augmenter leur capacité à traiter les tests en 24h.

L’accès aux tests reste possible pour les personnes non prioritaires mais dans un délai supérieur à 24H.

Protéger les plus vulnérables :
Les visites dans les EHPAD se feront sur rendez-vous avec un temps limité. Un espace dédié avec
entrée indépendante pour les visiteurs sera mis en place dans les établissements. Les gestes barrières
devront être maintenus.
L’appui aux structures accueillant des personnes fragiles (EHPAD) sera réactivé par du conseil et de
l’appui technique (mobilisation des équipes mobiles d’hygiène hospitalière, équipes gériatriques,
astreintes médicales gériatriques, soins palliatifs….).
La Croix-Rouge a également mis en place un numéro d’écoute et de solidarité pour les personnes isolées : 09 70 28 30 00
La préfecture des Landes a remis, le 15 septembre dernier, à L’Association des Maires et Présidents
d’EPCI des Landes 60 000 masques destinés aux personnes les plus modestes suivies par leurs
services sociaux des communes. Parallèlement, 150 000 masques ont été remis à la Banque
Alimentaire pour être distribués aux personnes les plus vulnérables.

Freiner la propagation du virus :
Pour limiter la propagation du virus, des dispositions réglementaires concernant les rassemblements
sont prises par la préfète des Landes. Ces mesures seront mises en œuvre par arrêté préfectoral à
compter du 28 septembre et pour une durée de 15 jours.
Dans tous les Établissements Recevant du Public (ERP) et sur la voie publique et dans les espaces
publics seront interdites :
• Les activités dansantes sauf les activités d’enseignement et les représentations artistiques ;
les buvettes et autres points de restauration temporaires avec consommation debout (apéritifs,
cocktails, goûters, pots,…), ainsi que les buffets ;

les consommations partagées (planches, snacking, cocktails partagés,…), même assises, seront
interdites.

Les rassemblements familiaux et festifs (fêtes de famille, entre amis, fêtes locales, soirées étudiantes…)
ne pourront réunir plus de 30 personnes dans les établissements recevant du public tels que les salles des fêtes et salles polyvalentes, chapiteaux, tentes.
Les vestiaires seront fermés hors piscine, à usage scolaire, ou sport professionnel.
Toutes les dérogations et instructions de demande de dérogation temporaires aux horaires de fermeture
des restaurants et débits de boissons, seront suspendues.

Sur la voie publique, dans les espaces publics et les ERP, les espaces de restauration et débits de boissons temporaires organisés dans le cadre de rassemblements publics ou privés, doivent respecter
les conditions sanitaires suivantes :
• les personnes accueillies ont obligatoirement une place assise. Seuls le service à table ou la
vente à emporter sont autorisés ;
• une même table ne peut regrouper que des personnes venant ensemble ou ayant réservé
ensemble, dans la limite de dix personnes ;
• une distance minimale d’un mètre est garantie entre les tables occupées par chaque personne
ou groupe de personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble, sauf si une paroi fixe ou
amovible assure une séparation physique ;

La distance d’un mètre (ou un siège entre deux personnes ou groupe de moins de dix personnes ) sera à nouveau appliquée dans les stades, arènes, cinémas, salles de concert et de spectacles, salles de fêtes, salle polyvalentes. Ces mesures s’ajoutent aux dispositions prises dans le cadre de l’arrêté « port du masque » du 15 septembre 2020.

La préfète rappelle que la sécurité sanitaire de tous passe également par le respect des gestes barrières dans les sphères publiques et privées.


Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 2 =