Connecte-toi avec nous

Environnement

Pollution atmosphérique : les Landes placés en procédure d’alerte et les limitations de vitesse abaissées de 20km/h

Published

on

Image d’illustration

Le département des Landes a été placé en procédure d’alerte en raison d’un niveau de pollution atmosphérique important. Des mesures contraignantes seront mises en place, à commencer par les limitations de vitesse abaissées de 20km/h.

ATMO NOUVELLE AQUITAINE a déclaré que la pollution atmosphérique aux particules en suspension (PM10) entre 50 et 100 µg/m3, considérer comme mauvais. Suite à cette annonce la préfète des Landes a décidé, pour les journées des 25 et 26 février 2021, de déclencher le second niveau du dispositif de gestion des épisodes de pollution avec la procédure d’alerte. « La dégradation de la qualité de l’aire est principalement due à l’apport de poussières désertiques amenées du Sahara par des vents de Sud-Est aujourd’hui et provient également des activités humaines telles que le chauffage domestique, le trafic automobile ou encore l’agriculture. Demain, les conditions météorologiques anticycloniques seront favorables au maintien de concentrations élevées en particules » explique la préfecture.

Pour cela, des recommandations sanitaires ont été préconisées. La pollution atmosphérique peut être à l’origine de la survenue de symptômes respiratoires (toux, essoufflement, majoration des crises d’asthme, etc.), d’irritations des yeux et de la gorge, mais peut aussi avoir des effets sur le système cardio-vasculaire. Pour les populations vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques) et les populations sensibles (personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution, personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux), la préfète recommande « d’éviter les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe, d’éviter les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur et de reporter les activités qui demandent le plus d’effort« .

Les limitations de vitesse abaissées de 20km/h

Pour lutter contre cette pollution atmosphérique, la préfète des Landes a pris la décision d’abaisser les limitations de vitesse de 20km/h. Par conséquent, la vitesse maximale sera de 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h. De 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h et de 70 km/h sur les portions d’autoroutes, de voies rapides et de routes nationales et départementales normalement limitées à 80 ou 90 km/h. De plus, il y aura également une suspension des éventuelles dérogations pour brûlage des déchets verts à l’air libre (feux dejardin), y compris dans des incinérateurs, sauf en cas de problème sanitaire avéré (cas de l’incinération des végétaux comportant des maladies et des bois infestés de termites). Et enfin, le report à la fin de l’épisode de pollution des activités émettrices de poussières de certaines industries (report de certaines opérations de nettoyage, phase d’arrêt ou de redémarrage) sous réserve de ne pas mettre en cause la sécurité.

Continuer la lecture
Cliquer pour commenter

laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

41 − 34 =